Des concerts qui décapent
Le choeur Gospel, Jazz, et Comédies musicales de Viroflay
Des concerts qui décapent
Le choeur Gospel, Jazz, et Comédies musicales de Viroflay
Accueil

Magali Lange, cheffe de coeur et femme de combats

Magali a bien voulu répondre à nos questions :


Wide Spirit : On dit souvent que le monde de la musique est un monde d’hommes, il y a peu de femmes cheffes d’orchestre par exemple, penses-tu qu’il est plus difficile pour une femme de se faire une place dans la direction d’orchestre ou de chœur ?
Magali Lange : Au niveau des chœurs amateurs, je ne l’ai pas ressenti. La question se pose dans la direction des ensembles professionnels je pense.

WS : Avant de devenir toi-même cheffe de chœur, tu as été dirigée par des hommes et des femmes : étaient-il différents dans leur approche de la direction artistique ? As-tu eu envie de faire différemment qu’eux sur certains aspects ?
ML : Je ne suis pas une grande fan de « les hommes font comme ci, les femmes plutôt comme ça ». Justement c’est contre ces idées reçues que je lutte. En tant que cheffe de chœur, j‘ai voulu faire différemment… d’une femme que j’ai rencontrée ! Une grande cheffe de chœur qui m’a énormément appris sur l’interprétation, mais qui traitait plutôt mal ses choristes. J’ai vu des chefs hommes en faire tout autant, d’ailleurs. Suite à cette expérience, je me suis lancé le défi d’obtenir le meilleur de mes choristes dans le respect, la bienveillance et la bonne humeur. Sur ce chemin, j’ai croisé des collègues (femmes et hommes) dans la même démarche, avec lesquel(le)s j’ai pu échanger tout au long de ma carrière !

WS : Tu es une femme de combats ! Tu es notamment très sensible à la cause de l’environnement ?
ML : Oui ! Je milite dans ce domaine et je me présente aux élections municipales de ma petite commune des Yvelines pour changer les choses à notre échelle. Je pense que l’échelon local peut être très efficace en attendant que les puissants bougent (… ou pas !)
Cependant, la pratique du « fait maison » (cuisine, produits d’hygiène et d’entretien, linge de maison lavable plutôt que jetable…) à laquelle j’adhère, ramène beaucoup de femmes à la maison. Peut-être parce que les tâches ménagères aujourd’hui encore leur incombent plus qu’aux hommes : du coup s’il faut faire des préparations maison, nettoyer et gérer plus de linge, ce sont elles qui s’en chargent en majorité. Ça ne peut pas être une généralité, il y a forcément des exceptions, mais quand même : Messieurs, il est temps de se bouger !!

WS : Le féminisme, combat du passé ou du présent ?
ML : Du présent !! Je ne milite pas directement car je n’ai pas « la bande passante » pour m’occuper de tout en même temps. Cependant, il y a toujours des petites filles mutilées, des enfants mariées à 7 ans ou vendues… Plus près de nous, nous devons rester attentives à défendre notre droit de nous habiller comme nous le souhaitons, d’avoir la sexualité que nous souhaitons, continuer à lutter pour l’égalité salariale, la parité dans les instances dirigeantes. Plus jeune, je croyais que ces combats étaient gagnés ou presque, il n’en est rien. Aujourd’hui le droit à l’avortement régresse de par le monde par exemple.

WS : Tu adores le Jazz, d’où te vient cette passion ?
ML : Mon père regardait les comédies musicales avec des numéros de claquettes comme celles de Fred Astaire et Ginger Rogers ou Gene Kelly. Énormément de thèmes de jazz connus sont issus de ces films mis en musique par les frères Gershwin, Irving Berlin ou Cole Porter. Il écoutait également beaucoup de jazz et nous passait en boucle des albums de Glenn Miller que nous adorions ! Je dansais avec lui sur ces morceaux…

WS : La plus grande chanteuse de Jazz pour toi ?
ML : Ouille, pas très original, mais pour moi c’est Ella Fitzgerald ! J’aime la pureté de sa voix, la sobriété de son chant (sans vibrato excessif, ports de voix etc…), son énergie : elle peut aussi bien interpréter des ballades sensuelles et langoureuses que des thèmes joyeux et enlevés.
Et ses « scats » (improvisations vocales en onomatopées) sont bluffants d’expressivité et de vie !

WS : Tu soutiens l’association HAMAP, tu diriges chaque année un spectacle organisé avec plusieurs chorales, (dont Wide Spirit bien sûr !), qu’est-ce qui te touche dans leur action ?
ML : HAMAP est une association qui soutient des actions dans plusieurs pays de par le monde, dans l’idée d’apprendre aux gens sur place à se sortir de situations inextricables plutôt que de les prendre totalement en charge. Accès à l’eau, déminage, reconstruction de zones dévastées… L’association porte une attention particulière aux femmes et aux petites filles, à leur accès à l’éducation. Et puis j’ai une grande amitié pour son Président, Joël Kaigre. Lors de notre deuxième participation à ce grand concert, notre pianiste attendait un coup de fil de sa femme qui était sur le point d’accoucher. J’en ai parlé à Joël, qui organisait le concert depuis des mois : le pianiste risquait de quitter le concert à tout moment ! Joël a souri, s’est réjoui et a dit que ça ne posait aucun problème : on finirait le concert sans lui si nécessaire, c’était bien trop important d’assister à la naissance de son enfant. Justement HAMAP soutient les enfants et les familles, alors pas question de louper ça ! Il ne le sait pas, mais ce soir-là Joël Kaigre est devenu mon ami pour la vie !

WS : Et le pianiste ? Est-il parti en cours de route finalement ?!
ML : Non, il a pu finir le concert, le bébé est arrivé plus tard et a bien grandi depuis !!

WS : Tu as écrit et composé une chanson pour eux, tu nous la fais écouter ?
ML : Oui, avec grand plaisir !! J’avais composé un Gospel et quand Joël l’a écouté en concert, il m’a dit l’avoir adoré. J’ai aussitôt proposé de l’offrir à HAMAP.
J’ai réadapté les paroles et c’est devenu « l’hymne » d’HAMAP, que vous réentendrez le 25 Avril prochain à l’Atrium de Chaville !

It's my Prayer

WS : Peut-on oser te demander ta playlist idéale pour célébrer la Journée de la Femme ?
ML : Il y a plein d’interprètes féminines de jazz actuelles qui ont un immense talent, chanteuses ou musiciennes, en France comme à l’étranger. En voici quelques-unes !!
En tout premier, une interview de Sarah Morrow, la première tromboniste femme de Ray Charles !

Journée de la Femme

Calendrier

◄◄
►►
avril 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7

Répétition
Temple de Viroflay
20h30 à 23h15
Date : 7 avril 2020
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21

Répétition
Temple de Viroflay
20h30 à 23h30
Date : 21 avril 2020
22
23
24
25

Concert
Concert HAMAP [cliquer pour plus d'informations]
Atrium de Chaville
Samedi 25 avril à 20h30
Date : 25 avril 2020
26
27
28

Répétition
Temple de Viroflay
20h30 à 23h30
Date : 28 avril 2020
29

Vie associative
Salle Juliette (5, passage Juliette à Viroflay)
21h à 23h
Date : 29 avril 2020
30

Compteur de visites

Aujourd'hui63
Hier163
Semaine en cours677
Mois en cours677
Année en cours16175
Années précédentes137731
Total153906
Statistiques
Copyright © 2016-10-11 Chorale Wide Spirit | TARDUS v7.1